En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookie
afin de nous permettre d'améliorer votre navigation.En savoir plus
J'accepte
  > 
  > 

Les bons réflexes à avoir avant d'acheter un bien immobilier

23 Juillet 2018
Les bons réflexes à avoir avant d'acheter

Peut-être envisagez-vous, vous aussi, de profiter de la conjoncture actuelle pour acquérir un bien ? Découvrez les 6 réflexes à avoir avant d'acheter un bien immobilier.

Vérifier qu'il correspond à vos critères

La première chose à faire avant d'acheter un bien, c'est de vérifier qu'il coche bien toutes les cases. La correspondance entre les critères définis et le potentiel investissement doit être parfaite, ou du moins très proche. On peut renoncer à un ou deux prérequis si l'on a un véritable coup de cœur ou si le bien compense avec d'autres avantages auxquels on n'avait pas pensé : un peu moins de m2 mais de nombreux espaces de rangement par exemple. Cependant, il conviendra toujours de privilégier les critères que vous aviez fixés, en termes de localisation, de surface et d'agencement.

Savoir combien de temps vous allez l'occuper

Le deuxième réflexe à avoir est de se demander combien de temps on envisage de rester dans le bien en question. En effet, l'amortissement des frais de notaire et des frais d'agence peut s'étaler sur de très nombreuses années selon le prix du bien. Est-il bien raisonnable dans ce cas d'acheter un 2 pièces de 45 m2 alors que vous souhaitez fonder une famille nombreuse prochainement ?

S'assurer que l'emplacement n'est pas amené à radicalement changer

La localisation du bien fait partie des critères à prendre en compte avant de le choisir. Il est primordial de s'assurer que l'emplacement de votre futur bien ne connaîtra pas de bouleversements majeurs dans les années à venir. En premier lieu, vérifiez s'il s'agit d'une zone inondable ou non et combien de fois le bien a subi de dégâts des eaux au cours des dernières années. En second lieu, demandez-vous si l'environnement agréable qui participe à votre choix de ce bien plutôt qu'un autre ne sera pas amené à disparaître dans peu de temps : vérifier qu'il n'y a aucun permis de construction délivré sur des parcelles mitoyennes. À l'inverse, une future station de tram ou de bus à proximité ou la réalisation d'un jardin public recouvrant un parking ou des voies ferroviaires sont des atouts à prendre en compte.  

Vérifier que toutes les dispositions légales vous permettront de jouir de votre bien comme vous le souhaitez

D'abord, il convient de s'assurer que tous les diagnostics immobiliers obligatoires ont été faits et qu'ils sont conformes à la législation en vigueur. Ces diagnostics doivent être effectués par un professionnel certifié et indépendant. Dans le cas d'une copropriété, il conviendra également de savoir quel est l'état d'esprit des copropriétaires en matière d'autorisation de travaux. Demandez les procès-verbaux des dernières assemblées générales.

Bien anticiper les dépenses à venir et faire baisser le prix d'achat si besoin

Il est judicieux de passer en revue, avant d'acheter le bien, tous les travaux urgents de toiture, gros œuvre, etc. Vérifiez notamment les fondations et la structure. Soyez attentifs aux fissures dans les murs mais aussi aux signes qui pourraient trahir des problèmes d'humidité par exemple. Dans le cas d'une copropriété, informez-vous de ce qui revient sans cesse sur la table lors des assemblées générales sans avoir été voté jusqu'à maintenant : installation d'un ascenseur, ravalement des courettes, etc. Vous risquez fort dans un avenir très prochain de devoir financer ces travaux.

Prendre en compte les taxes et charges liés à votre achat

Enfin, gardez bien à l'esprit que vous n'aurez pas seulement à financer votre emprunt et les travaux prévus mais que vous devrez également vous acquitter de régler charges : taxe d'habitation et taxe foncière. Attention, les charges peuvent être très élevées dans un immeuble avec gardien, loge et nombreux espaces verts par exemple. La taxe d'habitation varie considérablement selon le lieu où se situe votre bien et le type de construction. Si celle-ci est amenée à disparaître prochainement, la taxe d'habitation pour les résidences secondaires sera elle maintenue et même renforcée. Quant à la taxe foncière, il est possible qu'elle soit revue à la hausse avec la disparition de la taxe d'habitation.

Source © BOURSORAMA, Louis Yang - 10/07/2018
 





vous aimerez aussi :


portes ouvertes folgoët
03 Septembre 2018

Portes ouvertes au Folgoët !

Venez nous rencontrer au Folgoët, les 7 et 8 septembre, de 10h à 12h30 et 14h à 18h. [...]
Lambézellec
20 Août 2018

Démarrage des travaux en septembre !

Nous voici à la fin du mois d'août et une belle rentrée s'annonce pour Urbatys ! Nous avons [...]
tendances déco
17 Juillet 2018

Les tendances déco automne-hiver 2018-19

Quels sont les incontournables de l'automne-hiver prochain ? Les couleurs, les matières, les motifs, les formes sur lesquelles vous [...]



urbatys vous accompagne dans votre projet immobilier



news, animations, conseils...suivez-nous sur les réseaux sociaux
appartement  |  maison  |  terrain  |  Acheter  |  Louer  |  Investir  |  Vendre  |  Actualités  |  Qui sommes-nous  |  Contact