En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookie
afin de nous permettre d'améliorer votre navigation.En savoir plus
J'accepte
  > 
  > 

Acheter un bien immobilier sans apport personnel, possible ?

20 Août 2016

On le dit depuis plusieurs mois, les taux d’intérêt bancaires sont extrêmement bas sur le marché immobilier : oui mais combien devons-nous mettre en apport personnel ?

Un apport personnel est la somme dont dispose un acquéreur pour financer une partie de son achat immobilier, le prêt bancaire venant en complément pour payer l’ensemble de l’acquisition. En général, les banques exigent 15 à 20 % d’apport personnel pour des raisons de fiabilité de l’acheteur.

Désormais, certaines banques prêtent jusqu’à 110 % du prix d’achat pour pallier une absence d’apport, et vous permettre de payer les frais de notaire. Ce sont surtout les établissements mutualistes qui proposent des offres de ce type.

Les banques font confiance aux acquéreurs présentant un profil sérieux

Néanmoins, pour espérer obtenir un prêt immobilier à 100 ou 110 %, il faut impérativement présenter un profil rassurant. En effet, les banques vont vérifier si vous utilisez votre découvert, si vous cachez un autre crédit en cours, et si vos chèques ont déjà été rejetés au cours des dernières années. Il n'est donc pas utile de se serrer la ceinture pendant les quelques mois qui précédent votre demande de crédit. Votre banquier va aussi vérifier si le montant des dépenses courantes cumulées au remboursement du prêt et des nouvelles charges ne vont pas exploser : si vos mensualités augmentent, vous devrez prouver que vous réussirez à y faire face.

Les critères pris en compte par les banques avant de vous attribuer un prêt à 100 ou 110 % :

  • votre âge,
  • le niveau et la régularité de vos revenus,
  • votre capacité d’épargne,
  • votre stabilité professionnelle,
  • le nombre de personnes à charge,
  • votre situation matrimoniale,
  • votre niveau d’endettement.


Votre situation professionnelle est déterminante pour séduire un banquier

Aujourd’hui, les banques ne prennent plus de risques et attribuent des crédits uniquement à des personnes présentant des garanties sérieuses. Vous aurez donc plus de chances d’emprunter si vous travaillez dans un secteur porteur. De votre côté, il est essentiel de faire jouer la concurrence en faisant le tour des établissements bancaires. Cela vous permettra de comparer les différentes offres, taux d’intérêts et durée du prêt.

Les conditions de crédit à l’habitat ont été extrêmement avantageuses au premier semestre 2016. Ainsi, pour un financement avec une durée et une mensualité identiques, un particulier réalise un gain de 25 % de pouvoir d’achat immobilier en sept ans.

Source : La Croix, Se Loger





vous aimerez aussi :


Viving Quimper
11 Octobre 2017

QUIMPER : Présence au salon de l'Habitat

Nous serons présents pour la 24e édition du salon de Habitat “Expo” Viving de Quimper du 14 au [...]
Loi Logement 2018
29 Septembre 2017

Nouveau projet de loi 2018 pour le dispositif Pinel et PTZ

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit le recentrage géographique du PTZ et de la défiscalisation [...]
PTZ avant 2017
28 Septembre 2017

Profitez encore du PTZ avant fin 2017 !

Le gouvernement a complètement modifié les conditions d'éligibilité du Prêt à Taux Zéro. Sur les Zones C, il ne [...]



urbatys vous accompagne dans votre projet immobilier



news, animations, conseils...suivez-nous sur les réseaux sociaux
appartement  |  maison  |  terrain  |  Acheter  |  Louer  |  Investir  |  Vendre  |  Actualités  |  Qui sommes-nous  |  Contact